Manhattan murmures : i'm a sad man in New-York...

Raccourcis Pictos (YaKaLire)

 

Giacomo Bevilacqua nous offre avec Manhattan murmures une ode à l'amour, l'amour entre 2 êtres mais aussi l'amour de New-York.

Sam, photoreporter déprimé par la perte de celle qu'il aimait, se réfugie, comme à chaque fois qu'il souffre à New-York. Il se lance le défi de n'y parler à personne, allant jusqu'à porter en permanence un casque pour dissuader les gens de lui parler. Il oublie seulement sa douleur lorsqu'il prend des photos, ne les regardant jamais sur son appareil. Les images se gravent simplement dans son cerveau. Sam s'accroche à une chanson de Chet Baker qu'il écoutait petit avec son père.

Sam s'impose aussi des règles (pour se nourrir par exemple), et compte  en permanence (le nombre de minutes avant l'arrivée du métro, etc.) pour ne pas penser au hasard qui l'angoisse. Mais ce cocon qu'il a formé pour se protéger va être fissuré par l'arrivée d'une jeune femme présente sur toutes les photos qu'il prend. Qui est-elle? Est-ce elle dont il entend la voix? Que lui veut-elle exactement?

Un album magnifique aux graphismes doux, détaillés, qui donnent l'impression de regarder un film. Giacomo Bevilacqua nous transmet son amour de New-York et notamment de Central park, différent chaque jour. Un récit introspectif émouvant sur la solitude, la difficulté de se reconstruire. Une histoire d'amour racontée avec délicatesse et un peu de mélancolie...

Anne-Charlotte

 OPAC Détail de notice

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.