Coup d'cœur : Quatre par quatre de Sara Mesa

Raccourcis Pictos (YaKaLire)

 Un matin de février, Célia et quelques autres filles fuient le Wybrany College. Pourquoi tentent-elles de s’échapper de ce pensionnat qui forme l’élite et préserve les enfants du chaos extérieur ?  

« On échappe, c’est vrai, au mal extérieur, mais on génère des monstres à l’intérieur. Castration, amputation, douleur. » 

 

OPAC Détail de notice

D’abord, Sara Mesa aborde le « coledj » par quelques élèves malmenés, cela pourrait être un récit initiatique sur les difficultés de l’adolescence. Puis, nous sommes surpris de changer de point de vue et de passer du côté des enseignants. Deux parties, deux points de vue différents qui livrent pourtant les mêmes affres que tait le « coledj ».   

 

« Abus, agressions, toxicomanie, alcoolisme : grâce au coledj ces enfants pouvaient être sauvés de tout cela. C’est juste un échange, un commerce sain, hygiénique, dont les deux parties sortent bénéficiaires. »  

 

Quatre par quatre est un roman fort, empli de violence et d’angoisse croissant au fil de la lecture. Cette fable cruelle met en exergue une nature humaine pervertie et manipulatrice qui crée des disparités profondes entre les classes sociales. Ce système clos s’opère au sein du Wybrany College mais s’étend aussi à la ville la plus proche. Ou alors est-ce le contraire ? L’auteur ne décrirait-elle pas la pesante atmosphère qu’elle ressent dans son propre pays ?  

 

Quand la signification du titre vous sera dévoilée à la fin du roman, vous aurez certainement envie d’en parler, vous aussi… N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions de lecture !

 

Fiona

   

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.