Et Jean d'Ormesson vivra toujours

Raccourcis Pictos (YaKaLire)

Ormesson"Je dirai malgré tout que cette vie fut belle."

L’écrivain et académicien Jean d’Ormesson est mort à 92 ans, dans la nuit du 4 au 5 décembre 2017.

Né à Paris en 1925, l’agrégé de philosophie nous laisse une œuvre foisonnante de romans et d’essais. L’auteur est accueilli de son vivant par la Pléiade en 2015 avec un premier tome comprenant : Au revoir et merci, La Gloire de l’Empire, Au plaisir de Dieu et Histoire du Juif errant.

Ancien journaliste, Jean d’Ormesson est devenu directeur général du Figaro de 1974 à 1977 puis Président du Conseil international de la philosophie et des sciences humaines à l’UNESCO. Il est élu à l’Académie française en 1973.

Plusieurs récompenses ont distingué l’écrivain : le Grand prix du roman de l’Académie française pour La Gloire de l’Empire en 1971, le Prix Balzac pour Au plaisir de Dieu en 1975, le Grand Prix RTL-Lire pour La Douane de mer en 1994 et le Prix Jean Giono pour Le rapport Gabriel en 1999.

Dans ses écrits, épris de réflexions philosophiques, Jean d’Ormesson s’interroge souvent sur l’existence de Dieu et le devenir de l’homme après la mort, notamment dans C’est une chose étrange à la fin que le monde, Un jour je m’en irai, sans en avoir tout dit, Comme un chant d’espérance ou dans Le rapport Gabriel.

Son ultime roman, qui sera publié en février, portera le titre : Et moi je vis toujours.

 

Retrouvez les oeuvres de Jean d’Ormesson à la médiathèque :

OPAC Sélection de notices

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.