Raccourcis Pictos (YaKaLire)

Au mois de novembre, des prix littéraires sont décernés à quelques romans édités en cours d'année. Découvrez les auteurs primés de 2016 !

 

Prix Goncourt : Chanson douce de Leïla Slimani

 Chanson douce Leïla SlimaniChanson douce Leïla SlimaniLorsque Myriam reprend son activité professionnelle, elle et son mari engagent Louise pour s'occuper de leurs deux enfants. Cette dernière prend bientôt une place excessive dans le foyer. Cette situation conduit la famille à un drame.

  

   

 

 

 

Goncourt des lycéens : Petit pays de Gaël Faye

Petit pays Gaël FayePetit pays Gaël FayeBurundi, 1992. Gabriel a 10 ans. Il vit dans un confortable quartier d'expatriés avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur Ana. Alors que le jeune garçon voit avec inquiétude ses parents se séparer, la guerre civile se profile et, par vagues successives, la violence envahit le quartier. Prix du roman Fnac 2016. Premier roman.

 

 

 

 

Prix Renaudot : Babylone de Yasmina Reza

Babylone Yasmina RezaBabylone Yasmina REzaLors d'une soirée entre amis tout à fait normale, un voisin sonne à la porte. Il a tué sa femme pour une obscure histoire de chat. Elisabeth, la narratrice, décide de l'aider.

 

 

 

 

 

 

Prix Femina : Le garçon de Marcus Malte

garçon Marcus Maltegarçon Marcus Malte2Le garçon n'a pas de nom et ne parle pas. Etre quasi sauvage, il ne connaît du monde que sa mère et leur cabane. En 1908, il se met en chemin et découvre le monde : les habitants d'un hameau, Brabek et Emma, puis la guerre, paroxysme de la folie des hommes. Ce roman esquisse l'itinéraire d'une âme neuve, qui s'éveille à la conscience et vivra des expériences tantôt tragiques, tantôt cocasses.

 

 

 

 

Prix Médicis : Laëtitia ou la fin des hommes d’Ivan Jablonka

Laëtitia Ivan JablonkaLaëtitia Ivan Jablonka

 

En janvier 2011, Laëtitia Perrais, 18 ans, est enlevée avant d'être poignardée et étranglée. Pendant deux ans, l'auteur a rencontré les proches, la famille ainsi que les acteurs de l'enquête, avant d'assister au procès du meurtrier. II étudie sa vie comme un fait social, révélateur de la violence faite aux femmes.

 

 

 

 

Grand Prix de l’Académie française : Le dernier des nôtres : une histoire d’amour interdite au temps où tout était permis d’Adelaïde de Clermont-Tonnerre

Dernier des nôtres Adélaïde de clermont TonnerreDernier des nôtres Adélaïde de Clermont TonnerreWerner Zilch, adopté par un couple de la classe moyenne, rêve de conquérir New York. Il tombe sous le charme de Rebecca Lynch, jeune artiste et riche héritière. Leur amour fou les conduit dans une ville en pleine effervescence, au temps de Warhol, de Patti Smith et de Bob Dylan. Mais, en le voyant pour la première fois, Judith, la mère de Rebecca, s'effondre. Prix Filigranes 2016.

 

 

 

 

Prix Interallié : Repose-toi sur moi de Serge Joncour

Repose toi sur moi Serge JoncourRepose toi sur moi Serge JoncourAurore est styliste et mère de famille. Ludovic est un ancien agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils partagent la cour de leur immeuble parisien et se rencontrent car des corbeaux s'y sont installés. Leurs divergences pour régler ce problème les mènent à l'affrontement. Ils finissent par apprendre à se connaître.

 

 

 

 

 

Prix Décembre : Comment Baptiste est mort d’Alain Blottière

Comment Baptiste est mort Alain BlottièreComment Baptiste est mort alain BlottièreAprès plusieurs semaines de captivité dans le désert avec ses parents et ses frères, Baptiste est le seul à être libéré par le groupe de djihadistes. Il livre un témoignage contrasté, laissant apparaître des zones d'ombre et des éléments tenus au secret. Sa mémoire semble altérée. Au fil du récit, l'histoire de Yumaï, comme l'appelaient ses ravisseurs, se révèle.

 

 

 

 

 

Prix de Flore : Double nationalité de Nina Yargekov

Double nationalité Nina YargekovDouble nationalité Nina Yargekov

 

Une jeune femme se réveille dans un aéroport, se questionnant à la fois sur son identité et sur sa destination. Dans son sac, elle dispose de deux passeports et d'une lingette rince-doigts. Un récit écrit à la deuxième personne du pluriel, comme si le lecteur était le personnage de cette histoire.

 

 

 

 

Bonnes découvertes !

Fiona

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.