Rentrée littéraire septembre 2019 : 1er sprint

Raccourcis Pictos (YaKaLire)

La Rentrée Littéraire est comme une course effrénée dont l'objectif est de vous proposer le plus de romans possible dans un délai express.

Voici donc notre 1er sprint constituée de 30 romans, disponibles dès le samedi 31 août à la médiathèque !

Pour vous allécher un peu et vous permettre de commencer votre liste des "romans de la Rentrée littéraire à lire", retrouvez quelques phrases, piochées ici ou là dans quelques romans :

OPAC Détail de notice

Les choses humaines  de Karine Tuil

"Il avait acquiescé mais posé une condition : il voulait la revoir. Elle effacerait elle-même leurs messages, lui n'en avait ni le désir ni le courages, c'est trop douloureux. Elle avait accepté et lui avait donné rendez-vous vers 15 heures dans le bar de l'hôtel des Grands Hommes, place du Panthéon."

 

OPAC Détail de notice

 

Les simples  de Yannick Grannec

"Égarée, soeur Clémence se redresse en un sursaut, elle a dû trop doser sa tisane. Elle s'est endormie sur la paillasse de son atelier et les heures ont filé. Aux murs sèchent orties et marrubes blancs, alignés en bouquets réguliers."

 

 

OPAC Détail de notice

Un monstre et un chaos  de Hubert Haddad

"Nous étions des jumeaux sans miroir. Lui s'appelait Ariel, le "lion de Dieu", l'archange, et moi Alter, le déjà-vieux-avant-de-naître, le maladif dont on bénit le souffle. Il n'y avait pas de miroir au logis et Shaena devenait presque aveugle à la nuit tombée."

 

 

 

OPAC Détail de notice

Le général a disparu  de Georges-Marc Benamou

"Ce soir, madame de Gaulle n'a pas eu le coeur de regarder le journal télévisé sans lui. Elle a préféré s'épargner le spectacle, les barricades, les bombes, les sauvages, et les communistes qui, dit-on, vont se répandre demain dans Paris, près du Palais."

 

 

 

OPAC Détail de notice

Rien n'est noir  de Claire Berest

"Ils sont tous à table depuis deux heures, on s'empiffre, les plats s'enchaînent, des huîtres, des steacks saignants, des pains farcis, des potatoes grasses et minaudières, Frida a le coeur tout plein de salive âcre au bord des lèvres, alors elle boit et Diego se déploie : ravi de la crèche, au centre d'un monde qui n'a de cesse de lui apporter des offrandes."

 

 

 

 OPAC Sélection de notices

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.